Accès aux tribunaux

Pourquoi est-il difficile d’avoir accès aux tribunaux canadiens?

Les personnes ayant subi un préjudice de la part d’une compagnie canadienne qui mène des activités à l’étranger se voient confronter à plusieurs obstacles lorsqu’elles cherchent à accéder aux tribunaux canadiens.

Une poursuite juridique peut être coûteuse et difficile du point de vue logistique. De plus, les plaignants risquent qu’un juge canadien refuse d’entendre leur cause. Le principe juridique forum non conveniens permet à un juge de rejeter une cause même lorsque la cour canadienne a juridiction pour l’entendre si le juge considère qu’il serait plus approprié que la cause soit entendue dans le pays où a été commis l’abus allégué.

Alors qu’augmente le nombre d’accusations inquiétantes relatives à la violation des droits humains et de compagnies canadiennes, les victimes étrangères ont commencé à tester les eaux juridiques au Canada. À ce jour, huit causes impliquant la responsabilité internationale d’entreprises ont été présentées devant des tribunaux canadiens. Cependant, jusqu’à maintenant, aucun non-national n’a obtenu de succès dans une telle poursuite. Trois causes (mettant en cause HudBay Minerals au Guatemala) sont en cours de procès en Ontario. Les causes HudBay sont uniques jusqu’à présent. HudBay a retiré ses arguments invoquant forum non conveniens, ce qui signifiait que ces causes pouvaient aller en procès, mais cela ne dégage pas la voie pour que de futures causes puissent être entendues en Ontario. Une cause similaire présentée à la Cour suprême de la Colombie-Britannique a été rejetée pour motif de forum, et il y a une autre cause pendante en C.-B.

Si tout pays avait un système judiciaire libre et équitable, ou s’il existait des mécanismes internationaux efficaces pour forcer les compagnies à rendre des comptes, il serait moins urgent d’avoir accès à la justice au Canada. Toutefois, dans plusieurs pays où les compagnies minières canadiennes ont des activités, les obstacles juridiques, les coûts et la corruption peuvent rendre difficile aux victimes de préjudices causés par les entreprises de chercher à obtenir justice. Dans d’autres pays où existe une réglementation, celle-ci est souvent déficiente et non appliquée. Pire encore, dans de nombreux pays, le Canada a contribué à affaiblir les protections sociales et environnementales par la révision des codes de conduite.

Bref, il y a un urgent besoin d’améliorer l’accès à la justice pour les victimes de préjudices causés par les entreprises. Les Nations Unies pressent les États de lever les obstacles qui empêchent de présenter des causes légitimes devant les tribunaux.

Il est temps que le gouvernement canadien fasse preuve de leadership et facilite l’accès aux tribunaux canadiens pour les victimes étrangères de torts causés par les entreprises.

Recent
Work

RENFORCER ET PROMULGUER | Le grand défi des médias sociaux 2020

13 mai, 2020

ACTION #1: Lancement du défi des ami.e.s sur FACEBOOK

ACTION #2: Demander une rencontre virtuelle avec votre député.e fédéral.e sur TWITTER

ACTION #3 : Partager la pétition électronique parlementaire dans vos médias sociaux 

Read the article

Protégeons les femmes qui confectionnent nos vêtements : les syndicats et la société civile du Canada appellent à l’action

24 avril, 2020

Sept ans après le tragique effondrement de l’usine Rana Plaza, les travailleuses du vêtement du Bangladesh courent encore plus de risques et sont encore plus vulnérables en raison de la COVID-19.

Le RCRCE se rejoint aux syndicats et les organisations de la société civile du Canada qui appellent à la prise de mesures immédiates pour secourir les travailleuses et les travailleurs et défendre les droits dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Read the article

OPINION: Le Projet de loi sur l’esclavage moderne manque le but

27 février, 2020

Depuis des années, les Nations Unies et les communautés touchées par les activités des entreprises canadiennes à l’étranger demandent au Canada d’aborder le problème des graves violations des droits de la personne associées aux opérations des multinationales canadiennes à l’étranger. Cependant, le Projet de loi sur l’esclavage moderne, récemment proposé par une sénatrice canadienne avec l’appui de deux députés, n’accomplirait pas grand-chose, sinon rien, pour empêcher l’exploitation et les abus dans les chaînes d’approvisionnement mondiales des entreprises canadiennes.

Loin de positionner le Canada à l’avant-garde des efforts mondiaux visant à protéger les droits de la personne contre les abus des entreprises, ce projet de loi, s’il était adopté, placerait le Canada vers l’arrière du peloton.

Read the article

35 organisations réclament une législation pour lutter contre la violation des droits humains par les multinationales canadiennes

04 décembre, 2019

Le RCRCE se joint à des syndicats, groupes de défense des droits de la personne et organisations de développement international de partout au pays afin de lancer un appel au gouvernement pour qu’il s’engage en faveur d’une législation forte qui obligera les entreprises canadiennes à combattre et prévenir des violations des droits humains dans leurs activités mondiales et leurs chaînes d’approvisionnement.

Read the article

Un rapport de l’ONU demande au Canada d’en faire plus pour lutter contre les violations des droits de la personne par les entreprises à l’étranger

19 juin, 2018

Communiqué de presse du RCRCE «Les recommandations du rapport concernant l’ombudsman ont visé juste … Le rapport précise que l’ombudsman doit avoir les ressources et le financement nécessaires et être complètement indépendant du gouvernement. Il doit avoir tous les pouvoirs nécessaires pour lutter pleinement contre les violations des droits de la personne, y compris le pouvoir de convoquer des témoins et d’exiger la production de documents. »

 

Read the article

Foire aux questions – acces aux tribunaux

25 mai, 2016

Foire aux questions au sujet d’accès aux Tribunaux. Ressource créé par Above Ground, membre du RCRCE. http://www.aboveground.ngo/wp-content/uploads/2015/08/FAQ_A2J_juillet2015_LO.pdf 

Read the article